Sur le blogue

Le Belize à découvrir!

Voyage

Le Belize à découvrir!


Notre chroniqueuse voyage Bérengère Thériault vous donne rendez-vous entre jungle et mer, dans ce petit pays jadis contrée des pirates.

Blue Hole

Blue Hole

Je m’en confesse. Tout ce que je connaissais du Belize avant d’acheter mon billet d’avion est le Blue Hole, légendaire site de plongée rendu célèbre par le commandant Cousteau et large trou marin de 300 m de diamètre et 120 m de profondeur. Comment ne pas me pardonner devant cette spectaculaire merveille géologique vue du ciel, qui offre en un clin d’œil toutes les nuances de bleus autour d’un cercle presque parfait?

Selon votre budget, vous opterez pour l’hélicoptère ou le Cessna, pour un panorama des airs que vous n’êtes pas prêts d’oublier. D’ailleurs, les vols à bord de petits avions sont rapides et fiables pour parcourir le pays.

Plusieurs plongeurs s’entendent sur le fait que le populaire trou bleu est un site quelque peu surévalué, surtout si la température n’est pas parfaite la journée de l’expédition. Les épris de plongée ou d’apnée se mouilleront tout de même pour découvrir ces fonds marins mythiques, ou plusieurs autres parmi les plus majestueux des Caraïbes, notamment Glovers Reef. En saison, vous êtes assurés d’y nager avec des requins-baleines, une expérience émouvante que je n’oublierai jamais. Soyez sans crainte, le plus grand poisson sur Terre ne se nourrit que de PETITES proies de moins de 10 cm…

Glovers Reef

Glovers Reef

LES BÉLIZIENS : MUSICALITÉ ET DIVERSITÉ INÉGALÉE

D’une superficie de seulement 23 000 km2, le minuscule pays peut aisément être visité en un mois. Vous disposez de moins de temps ou souhaitez comme moi visiter ses pays voisins (Mexique et Guatemala) en y faisant escale ? Deux semaines permettent de voir le meilleur de la mer des Caraïbes et de la jungle. Soyez patients si vous sortez des sentiers touristiques par contre: les infrastructures de base pourraient limiter votre cadence, quoique vous vous rapprocherez simplement du rythme bélizien… Slowwwwwwlyyyyyyyyyy!

Belize city

Belize City

Heureusement pour certains, malheureusement pour d’autres, je me suis rarement sentie dépaysée dans les villes du Belize. Il s’agit d’ailleurs du seul pays d’Amérique centrale où la langue officielle est l’anglais, héritage colonial britannique. Bien que la capitale actuelle soit Belmopan, c’est dans l’ancienne capitale de Belize City que tous les vols internationaux atterrissent. Ville sans trop d’attraits à mes yeux, je m’en suis sauvée rapidement pour enfiler mon masque et mes palmes.

La saveur américaine s’estompe lorsqu’on s’éloigne des lieux les plus fréquentés; la diversité culturelle bélizienne devient même étonnante pour ce peuple d’environ 335 000 habitants. Bouddhistes, hindous, catholiques, musulmans et autres petites communautés se côtoient, descendants Créoles, Mayas du Belize, Mexicains, Africains, mais aussi Indiens, Chinois, Libanais, pour ne nommer que ceux-ci.

Les « dreads » des groupes Créoles majoritaires sont aussi longs que la diversité musicale y est impressionnante. Influences créoles, mayas, garifunas… Le rythme des talentueux percussionnistes est enivrant, tout comme le reggae et les calypsos locaux : J’ADORE ! Ne manquez surtout pas les spectacles live et colorés un peu partout les fins de semaine, surtout si vous allez à San Pedro.

Musique à San Pedro
La musique à San Pedro

DEUXIÈME PLUS LONGUE BARRIÈRE DE CORAIL

La barrière de corail du Belize est la deuxième plus longue au monde, après celle de l’Australie. Le pays compte des centaines d’îles, de cayes de sable et forêts de mangroves, ainsi que des espèces de poissons et coraux multicolores à profusion.

Pour ma part, j’ai dû troquer la bombonne pour le tuba il y a déjà plusieurs années, à ma plus grande déception — claustrophobie a obligé, bien que la volonté y était. Cela ne m’a pas empêché de nager avec des requins-nourrices, des raies aigles et mantas, des tortues et poissons exotiques. Craintifs, vous sourcillez en me lisant ? Ne vous inquiétez pas! Les plages de sable blanc et d’eau turquoise translucide sont nombreuses : vous pourrez aussi vous baigner sans amis de la mer.

AMOUREUX DE PLAGES, PLONGÉE ET APNÉE

Île de San Pedro

Île San Pedro

Choisissez parmi des hébergements tournés vers l’écotourisme pour tous les budgets, des villas isolées à louer à la semaine ou des hôtels tout inclus parfaits pour la famille. Vous souhaitez combiner découvertes marines, repos, baignades, soirées exquises de la mer et vie bélizienne?

Au nord du pays sur l’île Ambergris Caye, la ville de San Pedro est vivante, mais le nord de l’archipel est encore assez sauvage. Au sud se trouve aussi la réserve marine de Hol Chan, où les raies qui ont nagé avec moi durant des heures impressionneront les plus petits.

Les eaux peu profondes de la populaire île Caye Caulker, à l’ambiance détendue, sont parfaites pour les nageurs débutants. Les rues de sable vous permettent de laisser vos sandales à la chambre et de vivre au rythme de Bob Marley, après une séance de pêche à la langouste ou au homard — mon péché mignon, la modération n’a pas meilleur goût quand les crustacés débarquent dans mon assiette !

Caye Caulker
Île Caye Caulker

Au centre-sud, la péninsule de Placencia est tout indiquée si vous souhaitez accéder à une vie aquatique extraordinaire sans trop vous déplacer en bateau. Ceux qui préfèrent les villages moins touristiques iront à Hopkins. Dans les deux cas, vous serez près de ruines mayas pouvant être visitées en une journée d’excursion.

FORÊT TROPICALE ET SITES MAYAS

Cockscomb

Cockscomb

Puisque la jungle couvre plus de la moitié du Belize, délaisser les plages est quasi un jeu d’enfant… à condition de payer un tour organisé ou de louer un 4 x 4, d’avoir un bon sens de l’orientation et un GPS ! On retrouve dans cette forêt tropicale une des seules réserves de jaguars au monde, au sanctuaire de Cockscomb, un incontournable du centre-sud. De cette région, plusieurs sites mayas sont accessibles, dont un des plus impressionnants et retirés, Caracol. Il est toujours parmi les plus hautes constructions du pays.

Caracol

Site Maya

Pour les amoureux de la nature ou de géologie, les possibilités d’expéditions dans des grottes, à la lumière de votre lampe frontale, de réserves fauniques et parcs nationaux sont nombreuses. La région protégée du Rio Bravo doit figurer sur votre liste si vous restez au nord du pays. Au centre-sud en saison, si vous êtes patient et chanceux, vous croiserez avec un bon guide des singes hurleurs, des pumas ou jaguars. D’autres se contenteront d’innombrables oiseaux et perroquets, de rafraîchissantes chutes, rivières et de lianes. Comme moi, ils garderont néanmoins un souvenir tout aussi doux de cet ancien paradis des pirates…

12 commentaires

  1. Nathalie - 15 février 2016 21 h 19 min

    Superbe place.. Viellera pour Belize dans quel ordre de prix ?

  2. Priya - 7 septembre 2015 9 h 04 min

    That really cauterps the spirit of it. Thanks for posting.

  3. Thériault - 28 août 2015 14 h 40 min

    Très belles photos, ça sera une destination à découvrir.

  4. Le gars au "Suit Brun" - 18 août 2015 0 h 18 min

    Quelle belle main d’ecriture mme Theriault. Au plaisir de vous lire a nouveau… En passant, vous sembler tres sympathique et le type qui vous accompagnait devait etre de premier choix egalement! 🙂

  5. Bérengère - 6 août 2015 13 h 50 min

    @Audrey: Il est tout à fait possible de visiter le Bélize en sac à dos, ce que j’ai fait, accompagné du guide Lonely Planet. Les distances sont courtes, mais il faut prévoir assez de temps pour les déplacements, surtout la jungle. Il est aussi très facile de traverser la frontière vers le Mexique et le Yucatan. Cela peut être une option intéressante, si vous avez plus de temps. J’avais pris un billet Montréal-Belize City, retour par Cancun ! Bon voyage!

  6. Audrey - 15 juin 2015 12 h 52 min

    Bonjour,
    J’aimerai savoir si on peut faire bélize en sac à dos avec peu de moyen ? Merci pour votre retour 🙂

  7. Michelle - 3 février 2015 20 h 35 min

    Les magnifiques photos et l’article très intéressant donnent le goût de réserver un aller simple vers le Belize au plus vite!

  8. Ginet Thériault - 28 janvier 2015 8 h 38 min

    Que de beautés à découvrir! Un regard sur les photos ,j’ai le goût de partir d’entendre la musique locale, de voir les barrières de corail, découvrir un monde différent et plein d’expériences à vivre. Merci pour de me faire découvrir de nouvelles parties de notre monde!

  9. Claude - 28 janvier 2015 8 h 31 min

    J’ai toujours cru que le Belize était un pays sans intérêt. Il en vaut vraiment la peine de s’y arrêter. Spectaculaire !

  10. Stephanie G - 27 janvier 2015 17 h 38 min

    Wow super article et très belles photos. Ça donne le goût d’y aller!!

  11. Sonia Dupré - 27 janvier 2015 17 h 11 min

    Ça donne le goût d’y aller…

  12. Denise Lauzon - 27 janvier 2015 16 h 46 min

    fabuleux voyage! Excellente description des endroits à visiter.

Commentaires